Développement personnel

La blessure de Rejet

Les problèmes rencontrés dans l’enfance prédisent comment sera notre qualité de vie à l’âge adulte. Il y a 5 types de blessures émotionnelles (ou expériences douloureuses ) qui forment une partie de notre personnalité.

La blessure de Rejet fait partie de ces 5 blessures fondamentales, qui sont à l’origine de nos maux, qu’ils soient physiques, émotionnels ou mentaux.

Ces 5 blessures sont clairement expliquées dans le livre de Lise BOURBEAU Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même.” que je vous invite à lire. Nous portons tous et toutes plusieurs blessures, plus ou moins profondes. Avoir la blessure de rejet ne veut pas dire que vous avez tous les symptômes. Plus vous vous retrouverez dans la description, plus la blessure sera importante.

La blessure de Rejet se développe entre 1 et 3 ans avec le parent du même sexe. Elle peut faire suite à une grossesse non désirée (“accident”), à la sensation d’être non accepté ou non désiré,ou à une surprotection du parent (à contrario). L’enfant sera en recherche d’amour envers ce parent et sera sensible à ses commentaires.

Une personne qui souffre de la blessure de rejet sera discrète, solitaire, timide. Elle ne croit pas à son droit d’exister, se sent de trop, sans valeurs (recherche constamment la reconnaissance), ne se sent pas digne d’affection ou d’amour (elle va fuir l’attachement, va s’isoler de peur d’être rejeté). C’est une personne qui va s‘autosaboter.

Elle porte le masque de FUYANT: Elle rejette son être intérieur (se coupe de ses sentiments, émotions). Elle aura tendance à fuir, par la pensée (rêverie, “monde imaginaire” pour les enfants) ou par d’autres moyens (alcool, drogue, sommeil).

Elle aura tendance à être perfectionniste, car être jugé équivaut à être rejeté. Elle confond le Etre et le Faire.

C’est parfois un enfant qui aura été surprotégé, étouffé. Les autres font et pensent pour lui, de telle sorte que l’enfant se sent rejeté de ses capacités.

En groupe, c’est une personne qui parle peu, qui s’efface, qui prend peu de place, qui a des difficultés à communiquer clairement.Elle a des difficultés à donner son opinion car elle elle pense que son avis n’a pas de valeur. Elle ne se sent pas acceptée pour qui elle est.

Physiquement:

La personne qui souffre de la blessure de rejet est plutôt mince, avec un corps étroit et contracté (elle semble vouloir disparaître), semble fragile. On dirait un adulte dans un corps d’enfant. Elle a de petits yeux vides (souvent dans la lune), des cernes (elle porte un masque).

Elle aura souvent des problèmes de peau (la peau étant l’interface de contact avec autrui, elle va provoquer le rejet de cette manière), peut souffrir d’anorexie, de diarrhées (rejet de nourriture). Elle peut être agoraphobe (va fuir ce qui pourrait faire paniquer), tomber dans la dépression , la psychose (va essayer de devenir quelqu’un d’autre)…

Guérison:

Pour guérir de cette blessure, dont l’origine est l’incapacité à pardonner ce que nous faisons ou ce que les autres nous font, il faut en 1er lieu accepter cette blessure.. Ensuite, se pardonner pour se libérer du passé. Guérir une blessure n’est pas simple. ce n’est pas simplement en prendre conscience et se dire “c’est bon, je suis guérie”.Non…Ça prend du temps, beaucoup de temps. Elles sont souvent ancrées dans notre inconscient et ont mis en place des croyances limitantes, des étiquettes. S’en défaire demande patience, tolérance envers soi, et bienveillance.

Travailler sur l’estime de soi. Se mettre en valeur, avoir de la reconnaissance pour soi-même sans avoir besoin de celle des autres.

Vous pouvez utiliser la méditation (il existe de nombreuses méditation sur le blessure de rejet), l’écriture (se libérer de ce qui nous pèse), les fleurs de Bach (Water violet, Pine, Agrimony, Larch, Cerato, clematis…un panel riche adapté à vos besoins).

Une personne guérie de cette blessure de Rejet osera s’affirmer. Elle ne va plus fuir, va affronter les situations , sans craintes. Elle va oser prendre sa place, s’autoriser le droit d’être, d’être aimée pour qui elle est. Sa solitude sera choisie, non plus subie. Elle se sentira mieux dans son corps, va se reconnecter à son être intérieur, à ses émotions, ses sentiments.

Laisser un commentaire